Psychanalyse

psychanalyse

Faire une  psychanalyse, c'est décider de ne plus continuer à souffrir ou à ne pas se comprendre

Une psychanalyse, c'est aussi une rencontre, un échange, une écoute bienveillante. Sans jugement, sans à priori, ici vous pouvez déverser le trop plein. Le vide, la douleur ou l'absence de sens... Vous comprendrez, vos fonctionnements, inconscients. Mais aussi, les traumatismes qui vous entravent. Les symptômes qui vous obligent... Et retrouver une liberté de choisir et d'agir... Une vie sans souffrance.

La psychanalyse est une cure par la parole. C'est une méthode d'investigation en profondeur du psychisme, d'exploration de l'inconscient. Créée par Sigmund Freud à la fin du XIXème siècle. Elle est enrichie, depuis par de nombreux courants psychanalytiques (C.G.Jung, M.Klein, D.W.Winnicot, J. Lacan, F.Dolto et bien d'autres). Permettant une meilleure connaissance de soi, offrant la possibilité de sortir de ses conduites d'échecs, de blocages, d'addictions. Ou de situations de deuil qui paraissent insurmontables. Et ainsi pouvoir faire face au quotidien.

Elle permet de prendre conscience de son identité interne. Se découvrir, être en accord avec soi, avoir de l'estime. Accepter ses qualités comme ses manques, se situer dans son histoire, dépasser ses souffrances et traumatismes.

La psychanalyse s'adresse aux personnes désireuses de faire un travail d'introspection. Désireuses de découvrir leur véritable MOI et de s'accepter et s'épanouir.

Le patient est allongé sur le divan, son psychanalyste assis derrière lui. Dans la psychanalyse, le thérapeute guide son patient dans son évolution. Les premiers rendez vous se font face à face afin d'étudier si cette démarche vous convient et que vous  soyez apte à une telle démarche.

La psychanalyse met en place une libre association de parole, et veut comprendre "pourquoi" et "comment" nous réagissons dans certaines situations de la vie : l'intervenant n'est pas face à la personne, afin de ne pas induire certains mots ou certaines réactions. En effet, dans toute communication avec une personne. L'interaction se fait de manière consciente et inconsciente, par des signes, des expressions, des attitudes...

De cette manière, il est plus facile de se raconter, de remonter à la naissance des pensées. À la manière d'une pelote de laine emmêlée qui se déroulerait à son rythme. Les interactions directes sont rares avec un psychanalyste. Car celui-ci doit vous aide à avancer, mais aussi à surmonter vos propres résistances, vos propres obstacles. Cette phase de la psychanalyse, vous permet de prendre conscience des mécanismes qui ont pu être à l'oeuvre, lors d'une période précise de votre vie.

Le but de la psychanalyse n'est pas de guérir, mais d'apprendre à mieux se connaître. Guérir peut arriver au cours de l'analyse, mais c'est un résultat parmi tant d'autres.

Le rôle du psychanalyste est de vous accompagner lors de ce parcours plus ou moins long : grâce à sa neutralité bienveillante, il vous encouragera à dévoiler votre être profond. Sans jamais vous juger et en toute confidentialité.

psychanalyste

ut ante. Nullam ut sem, eget ipsum libero id tempus libero